En continuant à naviguer sur Arch & Home, vous acceptez l'utilisation des cookies, afin de nous permettre de réaliser des statistiques d'audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus
Jardin - Végétal

Maladies du buis : quelles solutions ?

Depuis 2008, les maladies du buis se sont intensifiées, rendant difficile le maintien dans nos jardins de cette plante pourtant si prisée des paysagistes. Comment lutter contre les fléaux qui mettent en danger ces arbustes dont la taille s'avère par ailleurs si esthétique ?

Domaine des Rochettes — Pépinièriste

Publié en 2016 • Crédit Photo: E. Van Den Berg

Quelles sont les maladies du buis les plus développées ?

Il existe actuellement trois menaces principales pour l'arbre. Les principales maladies du buis sont causées par un coléoptère asiatique nommé la pyrale. L'insecte pond une petite chenille dans les feuilles de l'arbre, qui mange ses feuilles et a pour conséquence de le dessécher très rapidement, jusqu'à mourir.
Mais le buis souffre également de champignons parasites, principalement le vollutella buxi, et le cylindrocladium.

Quelles régions sont concernées par les maladies du buis ?

La France a été touchée comme le reste de l'Europe de l'Ouest, et s'il reste des régions de France épargnées par la pyrale, mais ce n'est pas le cas hélas des autres maladies du buis. Nul n'est donc à l'abri de ces fléaux, et il est important de surveiller régulièrement ces végétaux, comme d'être vigilent à l'achat en jardinerie. En cas de doute, n'hésitez pas à vous faire conseiller par un pépinièriste.

Quelles sont les solutions efficaces pour lutter contre les maladies du buis ?

Contre la pyrale, pas de solution miracle à ce jour : les bons professionnels respectueux de l'environnement vous conseilleront de vous armer de patience et de retirer les chenilles à la main tous les jours. Cela reste la solution la plus efficace pour sauver vos buis.
Contre les champignons, également, la solution se fait attendre. En dehors de produits phytosanitaires à l'usage très encadré, votre pépiniériste vous conseillera pour atténuer la maladie, de déplacer la plante dans un endroit plus sec et pourvu d'un sol calcaire.

Les maladies du buis incitent à tailler d'autres espèces.

Pour ceux qui affectionnent l'Art topiaire, et qui n'ont pas encore fait leur choix, la meilleure solution actuellement est sans doute d'opter pour des espèces alternatives au buis.
Pour les grands sujets, le filaire à feuilles étroites, ou Phillyrea Angustifolia, offre une belle alternative résistante et visuellement très proche du buis (ses feuilles sont légèrement plus allongées).
Pour des sujets plus petits, le Troène du Japon, ou l'If, permettront de pratiquer l'Art Topiaire et embelliront vos jardins en toute sérénité.

Domaine des Rochettes

À propos de l’auteur

Poser une question Rechercher un professionel
Plus de Conseils
Faire classer sa demeure - Monuments historiques - ISMH - MH - Architecte du patrimoine

Comment faire protéger ou classer sa demeure aux monuments historiques ?

Finances - Patrimoine
Comment aménager les combles - Arch and Home

Comment aménager des combles ?

Rénovation - Amélioration de l'Habitat
mur végétal intérieur - mur végétal extérieur - Arch and Home

Installer chez soi un mur végétal, intérieur ou extérieur

Jardin - Végétal